Accueil Solutions pour l'avenir

PostHeaderIcon La monnaie, monoculture ou écosystème

( 3 votes )

Année: 2011

Durée: 53' 47''

Dans cet enregistrement, nous poursuivons la découverte du concept de monnaie complémentaire, qui fait l’objet des travaux du professeur en finance internationale et ancien directeur de la Banque Centrale de Belgique Bernard Lietaer.

Bernard Lietaer prône l’introduction de monnaies alternatives qui viennent complémenter le système de monnaie nationale ou unique existant. En effet, il en va des monnaies comme des écosystèmes: leur diversité garantit leur stabilité et leur résilience. Le système de la monnaie unique et le monopole de sa création par la dette, dans les mains des banques (et à leur juteux profit), est semblable à une monoculture dans le domaine agricole, avec les tares qui accompagnent une telle structure: instabilité, vulnérabilité, concentration du pouvoir et de la richesse, déséquilibre croissant. Bernard Lietaer n’entend pas faire table rase de l’existant, mais propose de le compléter en introduisant une écologie de monnaies alternatives au niveau local, régional et mondial. Les technologies de l’information disponibles  aujourd’hui permettent une mise en place aisée et sûre de ces monnaies complémentaires.

Bernard Lietaer recourt à la psychologie analytique jungienne pour justifier la prédominance du système patriarcal de monnaie unique. Cela donne à son discours un aspect un peu hermétique pour qui n’est pas familier des écrits de Jung: pour résumer, à chaque archétype sont associées des composantes psychiques négatives, les Ombres. L’archétype de la déesse mère, si il est réprimé, fait émerger ses deux Ombres associées: la cupidité et la rareté. La monnaie sous forme monopolistique est consubstantielle de ces deux Ombres,, lesquelles imprègnent toutes les activités économiques et financières.

Le système patriarcal de monnaie unique, comme l’explique Bernard Lietaer, en permettant la concentration de richesse, a donné naissance au capitalisme, composante essentielle de la  révolution industrielle. Comme le propose Bernard Lietaer, le temps est venu maintenant d’aller au-delà d’un système qui est en train de se retourner contre les hommes, ce, en développant des monnaies alternatives qui vont encourager l’émergence de rapports coopératifs entre les individus.

Source: RFI - Autour de la question

Ecouter également Technologies numériques et nouveaux moyens d'échange, Réinventer la monnaie pour lutter contre la crise, Plus loin avec les monnaies complémentairesPour changer la société, les monnaies complémentaires, Notre dépendance absolue envers le système bancaire, Création monétaire et endettement

Pour approfondir, lire Bernard Lieataer – Une Vue Intégrale sur la Monnaie et les Crashs Financiers

{enclose monnaie_monoculture_ou_ecosysteme.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement monnaie_monoculture_ou_ecosysteme.mp325220 Kb
 

PostHeaderIcon Pour changer la société, les monnaies complémentaires

( 4 votes )

Année: 2012

Durée: 53' 47''

Dans cet enregistrement, l'économiste Bernard Lietaer, ancien directeur de la Banque Centrale de Belgique, cheville ouvrière du mécanisme de stabilisation de l'ancien Ecu européen, esquisse une composante fondamentale de la civilisation qui remplacera notre système en phase terminale: la monnaie complémentaire.

L'argent, avec sa création par la dette et son mécanisme de prêt contre intérêt, Bernard Lietaer le compare au système d'exploitation d'un ordinateur. Le système d’exploitation est le logiciel coordinateur qui permet à un pc ou un smartphone de fonctionner. De manière analogue, la monnaie est cet intermédiaire qui réside au coeur de toutes les activités humaines, partout dans le monde. Selon une métaphore de Bernard Lietaer, elle est aussi omniprésente pour l'homme moderne - et "inconsciente" - que l'eau pour le poisson. L’économiste explique comment le mécanisme du taux d'intérêt, et son corollaire l'actualisation, est à l’origine de la préférence pour le court terme (le court-termisme dénoncé par les écologistes) qui empêche nos sociétés d'empoigner à bras le corps les problèmes qui les conduisent dans le mur.

Bernard Lietaer propose de complémenter le système des monnaies en vigueur par des monnaies circonscrites géographiquement et dont le fonctionnement induit naturellement chez les agents économiques et les particuliers des comportements non plus compétitifs, mais collaboratifs. Le mécanisme est le suivant: l'Etat prélève ses taxes non sous forme de monnaie ordinaire, mais en monnaie alternative. Cette monnaie alternative se gagne en fournissant des services à la collectivité ou en contribuant d'une manière ou d'une autre à l'atteinte de ses objectifs de long terme, écologiques ou sociétaux. La monnaie complémentaire est associée à un intérêt négatif, ce qui lui fait perdre sa valeur avec le temps, promouvant ainsi sa circulation et non sa capitalisation, Le mécanisme d'actualisation s’en trouve inversé, ce qui évite que des dépenses importantes se produisant dans un futur éloigné - tels le coût de la maîtrise des  déchets nucléaires ou celui du réchauffement climatique - soient artificiellement minimisées dans les calculs financiers de rentabilité d'investissement.

La véritable richesse d'un pays, d'une ville, n'est pas constituée de capital monétaire, mais de biens tangibles qui concourent au bien-être des citoyens ainsi que de rapports sociaux harmonieux. Une société est un écosystème dont la valeur provient de l'équilibre et de la qualité des relations qui se développent entre ses composantes. Bernard Lietaer frappe fort en affirmant que les pays sous-développés du XXIe siècle seront ceux qui n'auront pas mis en place des systèmes de monnaie complémentaire, en coexistence avec le système monétaire classique. Des études montrent en effet la très forte capacité à créer de la richesse de ces initiatives de monnaie alternative. Une nouvelle conception à suivre de très près, donc !...

Source: Terre à terre - 3 février 2012, Les monnaies complémentaires

Ecouter également Le bitcoin, or numérique, La fin des temps modernes, l’avènement d’un nouveau Moyen Age, Croissance et décroissance, Réinventer la monnaie pour lutter contre la crise, Plus loin avec les monnaies complémentairesLa monnaie, monoculture ou écosystèmeLa prospérité sans croissance, réflexions d'un économisteSociété de la connaissance - société de la conscience4 scénarios pour la société en 2050Libre accès à l'information et société d'abondance

A visiter: le site de Bernard Lietaer

A voir: la très intéressante et très actuelle présentation (en anglais) de Bernard Lietaer à TedX Berlin en 2009

{enclose Changer_la_societe_monnaies_compl.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Changer_la_societe_monnaies_compl.mp325220 Kb
 
<< Début < Préc12Suivant > Fin >>
page n°2 sur 2
FACEBOOK like
Recherche
Mots-clés