AccueilGéopolitique & mondialisationFrançais Rejet suisse de la libre-circulation, entre compréhension et admiration …

PostHeaderIcon Rejet suisse de la libre-circulation, entre compréhension et admiration …

( 8 votes )

Année: 2014

Durée: 1 H 06' 22''

Cette émission de C dans l’air offre un contraste saisissant avec les réactions catastrophées de la presse suisse suite au rejet par le peuple de la libre-circulation des personnes. Plus précisément, la population a accepté à une étroite majorité de 50.34 % l’inscription dans la Constitution de dispositions visant à encadrer l’immigration, heurtant ainsi de front la logique d'intégration européenne.

Comme le soulignent le politologue Dominique Reynié et les autres participants, la votation intervient dans le contexte d’un petit pays à l’éclatante santé économique, mais qui voit arriver chaque année 80.000 nouveaux immigrants, ce qui, pour une population de 8.000.000 d’habitants, représente une augmentation annuelle d'un pourcent, alors que la proportion des non-nationaux se monte déjà à 23.5 %.

Ce vote ne semble pas procéder d'une hostilité envers les étrangers, par ailleurs généralement bien intégrés, mais plutôt d’une crainte de perte d’identié de la part d’un peuple attaché à son style de vie, à ses particularismes et à son indépendance. La libre-circulation, d’abord plébiscitée lors de son acceptation en 2005, devait avoir un effet limité sur le solde migratoire de la Suisse. La situation a toutefois dérapé dès 2008 en raison de la crise qui a frappé l’Europe, alors que le chômage en Suisse restait limité. D’où une crainte croissante de perdre le contrôle sur l’immigration et sur les conséquences qu’elle entraîne sur le prix des loyers, l'urbanisation du territoire et la saturation des infrastructures de transport.

Comme l’explique Jean-Dominique Giuliani, président de la fondation Robert Schuman, le vote suisse n’est que le révélateur d’un sentiment anti-immigration qui s'intensifie dans les pays riches de l’UE (voir les résultats d’un sondage récent au sein de l’Union), alors que sur le plan mondial, l’UE constitue la première destination pour les flux migratoires.

Cet enregistrement illustre le privilège démocratique dont jouissent les Suisses. Il met en évidence, à contrario, les carences de représentativité de l'Union Européenne.

Source: C dans l'air - Faut-il boycotter la Suisse ? (vidéo disponible pour une durée limitée)

Ecouter également Union Européenne - l'exemple des petits agriculteurs autrichiens, La construction européenne est forcée d'évoluer vers la dictature, Des Suisses et des chiffres, Les particularités du modèle suisse, François Asselineau - les Etats-Unis contrôlent-ils l'Europe ?, Les lignes de forces derrière l'intégration européenne, Insurrection électorale en Italie

A lire: le texte des dispositions ajoutées à la Constitution

A regarder: une courte vidéo incroyablement percutante sur l'immigration comme solution à la pauvreté dans le monde

{enclose Rejet_suisse_libre-circulation_compr_admirat.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Rejet_suisse_libre-circulation_compr_admirat.mp338896 Kb
FACEBOOK like
Recherche
Mots-clés