AccueilGéopolitique & mondialisationFrançais Dambisa Moyo, l'aide fatale

PostHeaderIcon Dambisa Moyo, l'aide fatale

( 11 votes )

Année: 2009

Durée: 40' 21''

Table ronde à écouter: Dambisa Moyo, originaire de Zambie, est docteur en sciences économiques de l'université d'Oxford et détient un master de l'université Harvard ainsi qu'un MBA en finance. Dans cette émission consacrée à son dernier livre, "L'aide fatale : les ravages d'une aide inutile et de nouvelles solutions pour l'Afrique", Dambisa Moyo présente quelques-unes des idées qu'elle développe dans son ouvrage. Elle distingue 3 types d'aide aux pays en voie de développement. Un, l'aide en cas de catastrophe naturelle, deux l'aide sous forme de dons individuels, généralement peu importants et, trois, l'aide institutionnalisée des grands organismes internationaux tels la Banque Mondiale, le FMI ou les institutions onusiennes. Dambisa Moyo critique ce troisième type d'aide qui, comme elle le démontre, maintient les pays qui en bénéficient dans leur état de sous-développement. Comme l'explique Dambisa Moyo, pour être efficace, l'aide au développement doit être limitée dans le temps. Dans la situation inverse, les bénéficiaires s'habituent à leur situation d'assistés et n'agissent pas pour en sortir. Dambisa Moyo cite l'exemple du plan Marshall qui a été efficace pour l'Europe parce que limité à une courte période.

L'aide institutionnelle sur une longue période n'incite pas les gouvernements à développer le tissu économique de leur pays afin que celui-ci génère ses propres recettes fiscales. Au contraire, en évitant d'oeuvrer au décollage économique du pays et à l'émergence d'une classe moyenne, les cleptocrates au pouvoir maintiennent les conditions de pauvreté qui, en retour, justifient la poursuite sine die de l'aide des pays riches.

Le point de vue de Dambisa Moyo ne fait pas l'unanimité au sein des autres intervenants. Toutefois, les critiques qui lui sont opposées laissent entrevoir que les questions soulevées par Dambisa Moyo dépassent largement le cadre de la simple  provocation.

Source: France Culture  - Du grain à moudre

Ecouter également L'Afrique, malade de sa solidarité ?, Perspectives démographiques pour le milieu du siècle, L’or noir africain : nouvel Eldorado ? , La mondialisation expliquée par Jean Ziegler, Les causes structurelles de la crise alimentaire en 2008, Daniel Cohen - économiste inquiet, Les confessions d'un agent d'influence américain, Naomi Klein - la stratégie du choc

A voir: une excellente interview en anglais de Dambissa Moyo sur FORA.tv

{enclose Dambissa_Moyo-l_aide_fatale.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Rétrolien(0)
Commentaires (2)Add Comment
0
marius
samedi 27 mars 2010
41.222.193.12
Avis : +0
  • Report abuse
  • Report abuse
  • Report abuse
...

hi all,
I think that she is right. But how can we implement such courageous actions? Are all africans ready for the Change?. Indeed, i am ready for it!!Then, we needn't go by force.But slowly and surely...Isn't it?

0
DAMBISA MOYO
jeudi 31 janvier 2013
109.134.52.166
Avis : +0
  • Report abuse
  • Report abuse
  • Report abuse
AIDE FATALE

Suis très convaincu de ton apport au développement de l'Afrique.
Le développement passe par le renforcement de l’esprit de vouloir vivre ensemble dans un pays, l'encouragement des initiative de privés national et étranger, l’équité dans la répartition des richesses nationales. Une bonne collaboration avec les pays étranges. La lutte contre la corruption et la justice sociale.
Amélioration de système de circulation( accès aux transports routier pour les échanges entre région) et augmentation de la production nation par la participation de tous.

Ecrivez un commentaire (ATTENTION: PAR PRECAUTION, FAITES UN COPIER-COLLER DE VOTRE TEXTE AVANT DE CLIQUER SUR 'ENVOYER' OU 'VISUALISER' !)

busy
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Dambissa_Moyo-l_aide_fatale.mp314190 Kb
FACEBOOK like
Recherche
Mots-clés